Voici quelques news d’un projet Cap au Large !

Cap sur l’écriture

L’objectif du projet est de créer du lien social et de lutter contre l’exclusion de personnes particulièrement isolées.

Ainsi, à bord des deux voiliers de l’association : « Laisse Dire et Alibaba », dix sept personnes partiront du port de Sète pour une navigation de dix sept jours autour de la Corse.

Parmi les bénéficiaires, nous pourrons compter des jeunes issus de quartiers prioritaires et suivis par la mission locale d’insertion (MLIJ), ainsi que des personnes atteintes de handicaps moteurs adhérentes à l’association des paralysés de France (APF).

Grâce à cette mixité des publics, nous souhaitons amener les jeunes à s’ouvrir aux autres puis les aider à porter un autre regard sur le handicap.

Concernant les personnes atteintes de handicap, le but est de leur permettre d’éviter la situation d’isolement dans laquelle ils se retrouvent souvent en période estivale.

De plus, à travers cette croisière et l’activité physique nécessaire à la navigation à voile, il sera également question pour les participants d’exploiter le maximum de leurs capacités et ainsi travailler au dépassement de soi même.

Au cours de la croisière, les stagiaires pourront participer à des ateliers d’écritures animées par Erwan Naour, l’ancien chanteur du groupe « Les hurlement d’Léo ». Le but étant de favoriser l’expression et de stimuler la créativité de chacun.

Des prises de son et des enregistrements de chansons et textes seront assurés à bord d’un des bateaux par un professionnel. Cela permettra aux participants de garder un souvenir de cette expérience de vie.

Un photographe professionnel (photojournaliste pour Sipa et midi libre) animera des ateliers de photographie pratiques et théoriques. Les stagiaires pourront ainsi être initiés aux fonctionnements et aux réglages basiques d’un appareil photo numérique. Puis aux prises d’image dans des conditions réelles de photoreportage à bord des bateaux.

Les stagiaires tiendront un blog qui sera alimenté quotidiennement par leurs photos, chansons et textes réalisé pendant la croisière. Le but étant à nouveau de favoriser l’expression et de maintenir un lien avec les proches (famille et amis) restés à terre.

La promiscuité à bord d’un bateau est une contrainte que les participants se doivent de surmonter. Cependant, face à l’environnement extrême que représente la mer, la cohésion d’équipe prend forme très rapidement et des liens forts se tissent entre les membres d’équipage. Le bateau s’avère donc être un outil exceptionnel pour créer du lien et de la solidarité entre les individus.

Trajet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *